par angèle casanova

« Olivier Savignat »

  • Dédale, par Olivier Savignat, dans mythes selon Olivier Savignat, le 7 juillet 2014

    Prisonnier de ma propre enceinte
    j’élabore en secret
    l’impossible évasion

    Pour lire le texte d'Olivier Savignat, aller là
  • Daphné, par Olivier Savignat, dans mythes selon Olivier Savignat, le 7 juillet 2014

    Faute de récolter
    les lauriers de la gloire
    je rejoins l’immortelle nature

    Pour lire le texte d'Olivier Savignat, aller là » »
  • Soirée de lancement de {Journal de mes paysages} n°2 + scène ouverte, dans performances, le 14 juin 2015

    J’ai le plaisir de vous annoncer ma participation à la soirée de lancement de JOURNAL DE MES PAYSAGES n°2, ainsi qu’à la scène ouverte poétique qui la clôturera.
    Cette soirée se déroulera le lundi 15 juin 2015 à partir de 20h30 au Culture Rapide ( 103, rue Julien-Lacroix, 75020 Paris).

    J'ai le plaisir de vous annoncer ma participation à la soirée de lancement de JOURNAL DE MES PAYSAGES n°2 (en compagnie d'au moins Martin Wable, Pierre Saunier et Mickaël Berdugo), ainsi qu'à la scène ouverte poétique qui la clôturera (et à laquelle participera également Olivier (...)
  • coup de soleil, par Angèle Casanova, dans le grain du mur, le 24 mars 2014

    leur signe de reconnaissance
    ils le choisissent
    au coin d’une banquette de café
    autour d’une bonne bière

    leur signe de reconnaissance ils le choisissent au coin d’une banquette de café autour d’une bonne bière ils se le disent on devrait marquer notre territoire d’un coup de soleil montrer qui on est où on vit où on rayonne ouais on devrait alors faisons-le dès ce soir avec quoi des (...)
  • "Là où l’humain se planque" dans vos Oloé , dans Là où l’humain se planque. Tarmac, 2017 (Complément de lieu), le 18 juin 2017

    Ils lisent et photographient mon recueil Là ou l’humain se planque (éditions Tarmac, collection Complément de lieu), au soleil, au café, à l’endroit qui leur semble résonner avec lui. Mon livre a ses oloés, désormais.

    Ils lisent et photographient mon recueil Là ou l'humain se planque (éditions Tarmac, collection Complément de lieu), au soleil, au café, à l'endroit qui leur semble résonner avec lui. Mon livre a ses oloés, désormais. Voici leurs clichés : Ève de Laudec Estelle Dumortier (...)
  • Premiers vases de l’année - et dernière recension brigetounienne, dans recensions des Vases communicants de janvier 2015, le 3 janvier 2015

    La période des fêtes, la tant redoutée, mais la si aimable cette année, abstraction faite de carcasse, étant close, me suis installée, ouvrant, pour la dernière fois je pense - parce qu’Angèle Casanova assure si bien la relève - un fichier vierge, pour lire les vases communicants en ce début d’année...

    Pour lire la recension de Brigitte Célérier, allez là
  • administration des Vases communicants : relais passé à Marie-Noëlle Bertrand, dans vases communicants, le 4 octobre 2015

    J’ai eu le plaisir de céder ma place d’administratrice des Vases communicants à Marie-Noëlle Bertrand cette semaine, après avoir succédé moi-même à Brigitte Célérier en d’octobre 2014.

    J'ai eu le plaisir de céder ma place d'administratrice des Vases communicants à Marie-Noëlle Bertrand cette semaine, après avoir succédé moi-même à Brigitte Célérier en d'octobre 2014. Entre novembre 2014 et janvier 2015, Brigitte Célerier et moi-même avons proposé deux recensions (...)
  • Tantale, par Olivier Savignat, dans mythes selon Olivier Savignat, le 21 juillet 2014

    Ô rade de l’espoir
    éternel mirage
    des âmes suppliciées

    Pour lire le texte d'Olivier Savignat, aller là
  • Chronos, par Olivier Savignat, dans mythes selon Olivier Savignat, le 31 juillet 2014

    Monstre des environs
    quotidien que j’apprivoise
    et me dévore sitôt le jour

    Pour lire le texte d'Olivier Savignat, aller là
  • Sisyphe, par Olivier Savignat, dans mythes selon Olivier Savignat, le 1er juillet 2014

    Je suis sur une mauvaise pente
    ma charge m’écrase
    et ruine tout espoir

    Pour lire le texte d'Olivier Savignat, aller là

|